Stacks Image 106887
Stacks Image 107277
Stacks Image 106893
Stacks Image 106419
Stacks Image 106441

FICHES TECHNIQUES 2020
44
e FESTIVAL INTERNATIONAL
DU CIRQUE DE MONTE-CARLO
Docteur Alain FRERE
Conseiller Artistique


01

LE GRAND CARROUSEL DE TRENTE CHEVAUX
DU CIRQUE NATIONAL SUISSE KNIE

La famille Knie a fêté durant la saison 2019 son 100e anniversaire, lors d’une tournée triomphale à travers toute la Suisse. Cette emblématique dynastie a été récompensée par deux clowns d’or au Festival de Monte-Carlo de 1977 et de 1996. S.A.S. la Princesse Stéphanie a souhaité inviter cette prestigieuse famille au 44e festival du cirque, avec sa célèbre cavalerie qui représente sa plus belle image et dont elle peut être fière.

Le grand carrousel de trente chevaux a été dressé par Fredy Knie Junior, qui, dans le droit sillon de son père Fredy Knie Senior, est considéré comme l’un des plus talentueux maîtres écuyers du monde du cirque traditionnel.

Fredy Knie Junior dresse ses chevaux avec une infinie patience, respect et affection. Il a imaginé ce spectaculaire carrousel de trente chevaux dont plusieurs groupes tournent sur la piste en sens contraire. Ce véritable ballet équestre du plus bel effet se termine par une succession de multiples rappels avec des cabrades majestueuses de ces superbes chevaux qui fait honneur à son concepteur, mais aussi au cirque traditionnel avec la présence des animaux, comme l’avait imaginé il y a 252 ans l’écuyer Anglais Philip Asthley

Fredy Knie Junior a initié à l’art équestre son talentueux gendre Maycol Errani et lui a transmis sa chambrière pour présenter ce prestigieux tableau à la gloire du cheval.

Stacks Image 106450

02

LA DOUBLE POSTE HONGROISE
DU CIRQUE NATIONAL SUISSE KNIE

Ivan Frederic Knie et Wioris Errani présentent cette très spectaculaire double poste hongroise avec vingt-deux chevaux en piste, de race frison et arabe.

Lors du numéro, ces deux véritables acrobates équestres se tiennent debout sur le dos de leurs magnifiques frisons noirs et saisissent avec dextérité les brides de ces derniers qui passent successivement sous leurs jambes.

Pour le final, Ivan et Wioris tiennent fermement les brides de leurs neuf chevaux qui tournent au galop sur la piste...

Stacks Image 106916

03

MARIA SARACH
ÉQUILIBRISTE

La sculpturale artiste russe Maria Saratch appartient à la célèbre famille de perchistes, récompensée à deux reprises au Festival International du Cirque de Monte-Carlo.

Elle a composé un numéro d’équilibre sur piédestal où la force se combine à l’élégance, avec des mouvements de jambes hors du commun.

Maria Saratch est aussi une contorsionniste d’exception qui termine son numéro en faisant tourner son corps lors d’une suspension par la mâchoire.

Stacks Image 106922

04

TRUMBLING MARIAGE
ACROBATIES AU SOL ET SUR TRAMPOLINE

Cette troupe, dirigée par Vladimir Efimov, composée d’anciens champions de gymnastique artistique, présente la quintessence de l’école russe en matière acrobatique.

Représentant le cirque Nikulin de Moscou et mis en scène par le fameux Alexandre Grimaïlo, ce numéro a pour thème une noce avec un couple de jeunes mariés et leurs six garçons d’honneur.

Ces huit protagonistes magnifiquement habillés tournent, sur un rythme endiablé, de multiples sauts périlleux et pirouettes.

Un véritable feu d’artifice acrobatique!

Stacks Image 106928

05

LES MARTINEZ BROTHERS
ICARIENS

Le porteur, Alan David Martinez, installé sur sa trinka, accompagné de son demi-frère Arashi Kofukada âgé de quinze ans, présentent sous l’œil attentionné de leur père, l’un des plus extraordinaires numéros de jeux icariens jamais réalisés.

Au travail au sol, sur de superbes réquisites, ces jeunes artistes en habits de samouraï réussissent les plus grandes difficultés de cette spécialité, avec saltos avant et arrière, rattrapés pieds sur pieds et avec double salto arrière.

Le final de ce numéro est époustouflant : situé en haut d’un élévateur de magasinier de huit mètres, le voltigeur qui n’a aucun moyen de se rattraper, réussit un salto et atterrit sur un seul pied du porteur. Ensuite, il réalise une série de cinquante sauts périlleux pendant la descente de l’appareil…

L’enthousiasme des spectateurs déclenche un véritable triomphe !

Stacks Image 106934

06

UN GROUPE DE CHEVAUX FRISONS
PRÉSENTÉ PAR MAYCOL ERRANI

Au cirque Knie, chaque matin, pour le prix d’un ticket de visite de la ménagerie, le patron et maître-écuyer Fredy Knie Junior dirige les répétitions publiques avec ses chevaux. C’est pour lui, l’un des plus beaux moments de la journée, car le dressage est sa passion.

Son gendre Maycol Errani, ses petits-enfants Ivan Frederic et Chanel Marie sont ses meilleurs élèves.

Maycol Errani est un très brillant acrobate qui a reçu un clown d’or en 2004 lors du 28
e festival pour son numéro de jeux icariens, avec son frère Guido.

Il présente sur la piste ses sept magnifiques frisons à la robe d’un noir brillant à longue crinière.

Nous assistons à la parfaite illustration du dressage moderne avec la totale harmonie entre les chevaux et leur maître.

Stacks Image 106940

07

LES DANDIES
BARRE RUSSE

Cette attraction est d’abord une belle histoire d’amitié entre Yuri Kreer et Johnny Gasser, partenaires depuis plusieurs années dans cette discipline.

Ils ont fait appel en 2017, au génial maestro russe de la mise en scène Alexandre Grimaïlo pour imaginer ce numéro, avec comme voltigeur le danseur acrobate Kiril Ivanov. Ce très original trio est habillé par Katya Kotova.

Alexandre Grimaïlo a intitulé ce numéro « Les Dandies » en choisissant « des hommes malicieux, d’âges différents, se moquant les uns des autres, tout en réalisant les figures les plus difficiles » tel que le triple saut périlleux, le triple avant avec demi-pirouette et surtout le triple carpé avant avec demi-pirouette, que personne d’autre n’a encore effectué.

Stacks Image 106948

08

SANDRO MONTEZ
DRESSAGE DE CHIENS

Sandro Montez est un enfant de la balle qui appartient, depuis cinq générations, à une famille d’artistes de cirque.

Passionné de dressage, il a fait ses classes au Cirque Krone de Munich. Spécialisé dans le dressage des chevaux, animaux exotiques, éléphants et même otaries, il a été engagé dans différents cirques : Barum Siemoneit, Charles Knie et Arlette Gruss.

C’est chez Pinder, il y a trois ans, qu’il a monté son propre numéro de dressage de chiens de race border collies, belgian papillon et chihuahua.

Très respectueux de ses élèves, aussi bien dans que hors de la piste, il joue véritablement avec ses chiens Samson, Nemo, Benje, Bonnie, Cockie et Lucky.

Il est bien difficile de savoir qui s’amuse le plus entre les chiens et Sandro…

Stacks Image 106954

10

HENRY AYALA
CLOWN

Ce jeune clown, véritable star dans son pays, appartient depuis cinq générations à une famille d’artistes vénézuéliens spécialisée dans le funambulisme.

Cet Auguste sympathique, au maquillage original, visage enfariné et nez rouge, les joues dessinées de courbes noires avec une curieuse chevelure composée de nombreuses mèches pointues tel un hérisson, sait conquérir le public par sa gentillesse et son dynamisme.

Henry a le talent de créer de nouveaux gags, pour donner une nouvelle modernité aux entrées classiques, comme celle du restaurant dans laquelle les spaghettis font une savoureuse recette pour déclencher le rire…

Stacks Image 106960

12

DUO VLADIMIR
MAIN À MAIN

Ces deux superbes athlètes ukrainiens, Vladimir Karvatyuk et Vladimir Snitko, ont étudié le sport à l’université de la ville de Vinnytsia en Ukraine et ont participé aux championnats mondiaux d’acrobatie.

Ces deux artistes à la force tranquille réalisent les exercices les plus difficiles de cette spectaculaire discipline qu’est le main à main : portées, arrachés, équilibres épaule sur épaule…

Pour le final, ils présentent un exercice très périlleux, un très rare équilibre pointe à pointe de poignards tenus par la mâchoire de chacun de ces audacieux artistes…

Stacks Image 106966

13

LISA RINNE
TRAPÉZISTE

Après avoir gravi acrobatiquement son échelle de corde, Lisa Rinne nous offre, sur son trapèze en grand ballant une éblouissante démonstration des exercices les plus difficiles : échappements, triple vrilles et salto arrivé debout sur le trapèze.

Pour le final, elle s’élance de son trapèze en tournant dans le vide, un double saut périlleux pour se rattraper à une corde verticale.

Stacks Image 106972

14

LES CHEVAUX EN LIBERTÉ
DU CIRQUE NATIONAL KNIE
PRESENTÉS PAR IVAN FREDERIC KNIE

Ivan Frederic Knie, fils de Géraldine Katharina Knie, clown d’argent en 1993 au festival du cirque, reçoit chaque matin de la part de son grand-père Fredy Knie Junior, de brillantes leçons d’équitation.

Cet élève particulièrement doué est déjà à l’âge de 18 ans un écuyer accompli.

Ivan Frédéric à cheval sur son frison Poséidon, présente en liberté, quatorze magnifiques pur-sang arabes qu’il maitrise parfaitement.

Sa jeune sœur Chanel Marie âgée de 8 ans, en artiste déjà accomplie, présentera, au spectacle de matinée, mais aussi au 9
e festival New Génération, ses six poneys trottinant.

Stacks Image 106979

15

DUO SKYLINE
TISSUS AÉRIENS

Ces deux jeunes artistes ukrainiennes ont créé ce téméraire numéro aux tissus aériens.

Avec une technique parfaite, courage et complicité, Olena Kharchenko et Anastasia Parkhomenko suspendues à leurs tissus aériens, composent d’élégantes figures qui ne sont pas dépourvues de risques, comme leurs suspensions par la nuque et leurs rattrapes par les pieds.

Elles terminent leur numéro par un spectaculaire double tourniquet…

Stacks Image 106985

16

TROUPE ACROBATIQUE DE SHANDONG
ÉQUILIBRISTES AUX ASSIETTES TOURNANTES

Ces seize gracieuses artistes chinoises de la troupe Shandong ont totalement réinventé la plus ancienne discipline de l’art acrobatique chinois. En effet, on peut très bien imaginer, il y a 4 000 ans de cela, date de la naissance de l’acrobatie dans la province de Wuqiao, une paysanne chinoise s’amusant à faire tourner une assiette au bout d’une branche de bois…

Tenant chacune dans leurs mains, quatre à cinq fines baguettes au bout desquelles tournent des assiettes, ces jeunes artistes augmentent encore la difficulté en construisant des pyramides.

Que faut-il admirer le plus, l’impeccable technique de ces artistes ou leur présentation et chorégraphie raffinées?

Stacks Image 106991

17

ELASTIC
COMIQUE EXCENTRIQUE

Le Belge Stéphane Delvaux « Elastic » de son nom d’artiste a su créer un personnage attachant, pantalon et cravate noirs, chemise et souliers rouges, un zeste de maquillage et des cheveux ébouriffés.

Dans son one man show, il présente un comique d’un autre genre que celui du cirque classique, mais d’une très grande efficacité… car le rire est garanti…

Ses reprises sont toutes des créations originales dans lesquelles il met en valeur ses talents de mime, de souplesse, mais aussi de jongleur de balles de ping-pong qui restent coincées dans sa bouche pour générer des torrents de rire!

Stacks Image 106997

18

FRANÇOISE ROCHAIS
JONGLEUSE

La Française Françoise Rochais est une des meilleures jongleuses de notre temps qui est présentée avec humour et sensibilité par « son amoureux » Elastic.

Elle sait conquérir le public en jonglant avec charme et élégance, avec des objets de tailles et de poids différents tels que anneaux, massues, balles, ombrelles, raquettes de tennis… puis le rythme s’accélère pour faire voler ses twirling bâtons.

Françoise Rochais est la seule femme au monde à jongler avec six bâtons…

Stacks Image 107003

19

LES FLYING TUNIZIANI
TRAPÈZE VOLANT

Il y a 161 ans, le Toulousain Jules Léotard inventait au cirque Napoléon devenu aujourd’hui cirque d’hiver Bouglione, l’une des plus belles disciplines du cirque : le trapèze volant.

La famille Tuniziani est originaire de Tunisie et le grand-père Abdula Maltèse, chef d’une troupe de sauteurs marocains, la dénommait Troupe Tuniziani. Tous les jeunes de cette famille avaient la passion du trapèze volant et Ammed n’avait que sept ans quand il débuta cette discipline, avec comme professeur Raoul Gaona au cirque mexicain Atayde. Les membres de la troupe ont maintenant des nationalités américaines, mexicaines, vénézuéliennes et brésiliennes.

Après plusieurs contrats dans des cirques américains, les Tuniziani sont engagés au cirque Ringling Bros Barnum and Bailey jusqu’à sa clôture en mai 2017, puis deviennent les vedettes du Big Apple Circus. La troupe est composée des frères Tuniziani, Ammed, Dandino et Gamal, de Justin Chodkowski, porteur, de Renato Fernandez et des voltigeuses April, Kate et Marcela. Cette grande troupe travaille en double ligne alternant les exercices sans temps mort et l’effet est très spectaculaire. Elle réalise une succession de prouesses. Les voltigeuses tournent un double saut périlleux en planche avec pirouettes. Ammed Tuniziani, vedette de la troupe avec comme porteur son frère Dandino, réalise un triple saut périlleux carpé, un double saut périlleux avec double pirouette rattrapé par les pieds, exercice unique au monde, et l’emblématique quadruple saut périlleux. Les frissons sont assurés…

Stacks Image 107010

20

FLASH OF SPLASH
SANGLES AÉRIENNES

Ce duo audacieux composé de l’ukrainien Yevhen Abakumov et de la Russe Amalïa Avanesian vient de faire la saison 2019 au cirque Krone comme vedette du ballet aérien dans le superbe spectacle Mandana.

L’originalité de ce couple spécialisé aux sangles aériennes réside dans la force exceptionnelle d’Amalïa capable de soutenir son partenaire Yevhen par la mâchoire et de le faire tourbillonner à très grande vitesse.

Stacks Image 107016

21

TROUPE ZOLA DU CIRQUE DE MONGOLIE
SAUTEURS À LA BASCULE

Durant les premières années du festival du cirque, la Mongolie était uniquement représentée par de jeunes et talentueuses contorsionnistes. Au fil des ans, la Mongolie s’est spécialisée dans plusieurs autres disciplines et, en particulier, dans le saut à la bascule dont elle excelle.

Pour le 44
e festival de Monte-Carlo, nous avons la joie de recevoir la Troupe Zola composée de 12 artistes, dont une voltigeuse qui présente les plus difficiles exercices : double saut périlleux du voltigeur arrivé en 5e hauteur, quintuple saut périlleux en planche, triple saut périlleux sur une seule échasse et pour le final, une incroyable arrivée d’un voltigeur au sommet d’une pyramide avec, à la base, un porteur sur grande échasse qui tient une perche au sommet de laquelle un porteur reçoit le voltigeur…

Stacks Image 107022

22

TROUPE DE SHANDONG
JONGLAGE AUX CHAPEAUX

Les acrobates chinois sont passés maîtres dans l’art de jongler avec les chapeaux.

La troupe de Shandong, composée de vingt-quatre artistes garçons et filles, en est le plus bel exemple. Elle présente un ensemble exceptionnel dans lequel les artistes se lancent des chapeaux les uns aux autres, tout en tournant des sauts périlleux sur une musique de Mickael Jackson, en maintenant en permanence un rythme endiablé.

Un virtuose jongle avec sept chapeaux, et, en groupe, ils construisent des pyramides à triple hauteur.

Ces artistes danseurs réalisent un véritable ballet avec une étonnante modernité.

Stacks Image 107028

23

TROUPE AYALA
FUNAMBULES

Le clown Henry appartient, depuis plusieurs générations, à une troupe de funambules vénézuélienne.

Spécialement pour le 44
e festival, il a voulu démontrer qu’il est toujours fidèle à ses racines en prouvant ses talents de funambule.

Il a fait appel, comme partenaires, à trois artistes colombiens, John Jairo, Yeison Alexander et Jhon Edwar qui savent monter la gamme des exercices les plus périlleux sur leur fil d’acier en grande hauteur : saut à la corde, saute-mouton, passage à travers un cerceau enflammé, équilibre sur vélo…

Stacks Image 107034

24

L’ÉCOLE DU CIRQUE DE KIEV

Cette école du cirque de Kiev est mondialement reconnue pour la qualité de ses élèves, mais aussi pour l’enseignement rigoureux de ses professeurs.

En effet, la difficulté des exercices n’a d’égal que l’originalité de la mise en piste.

Treize de ses meilleurs élèves ont la chance de participer à « l’opening » de chaque spectacle du 44
e festival du cirque avec la troupe Bingo, le tout imaginé par la grande chorégraphe de cirque Irina Herman.

Stacks Image 107042

25

LE CIRCUS THEATER BINGO

Le Circus Theater Bingo participera une nouvelle fois au programme du festival du cirque et a obtenu un clown de bronze, lors du 42e festival en 2018.

Cette brillante troupe ukrainienne a été imaginée par Irina Herman, l’une des meilleures chorégraphes de cirque de notre temps.

Ces treize danseurs et danseuses sont également des acrobates confirmés, capables de s’impliquer dans de nombreuses disciplines du cirque.

Stacks Image 107049

26

LES TIGRES BLANCS
DRESSÉS ET PRÉSENTÉS PAR SERGEY NESTEROV

Cette présentation de fauves par le russe Sergey Nesterov est le parfait exemple du dressage moderne.

Sergey Nesterov dirige ses cinq magnifiques tigres blancs tout en douceur, par la voix et avec une simple petite baguette.

Ses élèves lui obéissent parfaitement pour réaliser des rondades, des pyramides, marcher en avant et à reculons sur leurs pattes arrière.

En parfaite confiance avec ses fauves, Sergey se couche sur ses cinq tigres allongés sur la piste.

Après avoir renvoyé ses tigres, arrive dans la cage une superbe lionne blanche qui bénéficie d’un échange de caresses avec son maître.

Stacks Image 107055

27

RAFAL WALUSZ
PICK-POCKET

Dans le sillon des célèbres Bora père et fils, le jeune Rafal Walusz est un très habile manipulateur devenu maître dans sa discipline.

Cet artiste à l’art et le style de dérober montres, portefeuilles, téléphone portable et même les cravates des spectateurs qu’il invite sur la piste sans que sa « victime » ne s’aperçoive de quoi que ce soit… Bluffant…

Stacks Image 107061

(Photos © Gio Lagorio)

Pour plus de photos du Festival cliquez ici

Conference de presse 2020 du Dr Alain Frère,
Conseiller artistique du Festival International de Monte-Carlo.

Stacks Image 107072
Stacks Image 107074

Ivan, Marie Chanel et Geraldine Knie aver le Dr Alain Frère.

Stacks Image 107078

Le Dr Alain Frère avec Maria Sarach.

Stacks Image 107085
Stacks Image 107087

Henry Hernadez Ayala et la Troupe Ayala.

Stacks Image 107091

Henry Hernadez Ayala avec son épouse et son enfant.

Stacks Image 107095

Le Dr Frère avec Marie Chanel Knie.

Stacks Image 107099

Maicol et Wioris Errani, Marie Chanel et Ivan Knie.

Stacks Image 107103

Le Dr Frère avec le créateur Alexandre Grimailo.

Stacks Image 107107

Le Maître Écuyer Fredy Knie Jr., Directeur du Cirque Knie.

Stacks Image 107111

Le Dr Frère avec Fredy Knie Jr.

Stacks Image 107115

La Troupe Efimov.

(Photos © Michele et Jean-Marc Trichard)

Mes Souvenirs du Festival International du Cirque de Monte-Carlo

(04/11/2015)


Depuis 1974, j’ai eu l’honneur et le bonheur de participer, en qualité de membre du comité d’organisation, aux trente-neuf festivals aux côtés du prince Rainier III puis de S.A.S. la princesse Stéphanie, et je continue à en être le témoin privilégié.
Souvenirs, souvenirs… emprunts d’une vive émotion!
Tout commence comme un conte de fées, ce qui n’est pas un vain mot puisque le principal acteur en est le prince Rainier III.
Il était une fois un prince qui adorait le cirque, un fervent défenseur de la piste et de ses animaux, qui se faisait un devoir d’accueillir les cirques dans sa principauté, en offrant le droit de place et l’honneur de sa présence, avec son épouse la princesse Grace et ses enfants pour applaudir leurs spectacles.
Ainsi, pour la 25
ème année de son règne, dès 1974, ce prince passionné souhaita organiser une grande manifestation à la gloire du cercle enchanté. Il demanda à Jean-Louis Médecin, maire de Monaco, de l’organiser. Ce dernier, entouré de son dynamique adjoint René Croesi et de son dévoué directeur du service des fêtes et de la culture Maurice Crovetto, se fit un devoir de répondre aux souhaits de Son Altesse, avec l’aide de maître René Clerissi, René Dyker et Jean-Louis Marsan.
Le docteur Jean-Joseph Pastor, chef du service de cardiologie de l’hôpital Princesse-Grace, où j’avais été interne durant deux années, connaissant ma passion pour le cirque, me mit en relation avec Jean-Louis Médecin, afin d’apporter mon soutien.
Tout semblait se présenter sous les meilleurs auspices sauf, hélas, pour la location du chapiteau. Tous les directeurs contactés hésitaient à tenter l’aventure…
Heureusement, lors du congrès des « Amis du cirque » à Nice au printemps 1974, sous le chapiteau Bouglione, Jean-Louis Médecin sut convaincre le « patriarche » Joseph Bouglione et son fils aîné Firmin, qui étaient mes amis personnels, à participer à l’événement avec leur chapiteau et leur cavalerie. Sans cette grande famille Bouglione, le premier festival du cirque n’aurait jamais eu lieu.
Par ailleurs, avec l’aide d’Egidio Palmiri, président italien de l’Internazionale Circhi, Ferdinando Togni et son fils Enis, directeurs du Circo Americano, acceptèrent de prendre part eux aussi au premier festival avec leur magnifique cavalerie, dirigée par Bruno Togni.
Le comité d’organisation présidé par le prince Rainier III ne manquait pas d’audace et d’optimisme en engageant, avec l’aide de Franco Medini, quarante numéros venant de vingt-et-un pays différents, dont quatre numéros de fauves, répartis en quatre soirées de sélection, du jeudi au vendredi, avec une soirée de gala le lundi soir pour la distribution des prix. Chaque numéro ne se produisait qu’une seule fois en piste. Ainsi, les soirées de sélection présentaient toutes un spectacle différent.
L’emblématique clown espagnol Charlie Rivel, 78 ans, dont 74 ans de cirque, avait été spécialement engagé. Les spectacles étaient accompagnés par l’orchestre du cirque d’État de Pologne, venu du cirque Knie, dirigé par le chef Janusz Skud. Sergio, le jeune Monsieur Loyal du cirque Bouglione, démontra tout son talent en parfait présentateur des spectacles.
Le grand chapiteau blanc et rouge du cirque Bouglione, aux couleurs de la Principauté, et un petit chapiteau annexe étaient montés sur la vaste esplanade de Fontvieille, conquise sur la mer. Le jour de Noël, veille de la
Première prévue le 26 décembre, des pluies diluviennes s’abattirent sur la Principauté de Monaco et les chapiteaux furent inondés. Les valeureux sapeurs pompiers de Monaco, aidés de tout le personnel du cirque Bouglione, travaillèrent de jour et de nuit pour réparer les dégâts et dévier les eaux.
Dès le premier soir, et tous les soirs, une longue ovation salua le prince Rainier à son entrée sous le chapiteau, accompagné de la princesse Grace, du prince héréditaire Albert, de la princesse Caroline, et de la petite princesse Stéphanie.
Dans la loge d’honneur, on pouvait reconnaitre S.A.S. Marie Gabrielle de Savoie et S.A. la Bégum Aga Khan, mais aussi le danseur Maurice Béjart.
Malgré la capacité du cirque de 2600 places, on refusa du monde à chacune des représentations et le succès fut si important que le prince ordonna deux matinées supplémentaires le 31 décembre.
Le jury, présidé par le prince Rainier, était composé d’amateurs passionnés de cirque : la duchesse de Sabran-Ponteves, le peintre Lorjou, l’écrivain Guy des Cars auteur du fameux roman « La Dame du Cirque », l’acteur Jean Marais qui s’était distingué au gala de l’union des artistes, Italo Gemini promoteur de la loi sur le cirque italien, les journalistes Jacqueline Cartier présidente de l’association de la presse du music-hall et du cirque, Louis Merlin président de « La Piste », le journaliste Yves Mourousi, Lucien René Dauven président du club du cirque et moi-même en qualité de conseiller technique.
Ce jury, qui bénéficia du savoir et de toute la pertinence de son président, délibérait après chaque représentation, souvent jusqu’au milieu de la nuit… Il décerna un clown d’or à Charlie Rivel, ce merveilleux artiste, pour son entrée de « la chaise » et pour sa désopilante imitation d’une « prima donna » irascible ; il était assisté de sa fille, la gracieuse Paulina Schuman et de Sergio, faire-valoir appliqué. Ce fut sous un tonnerre d’applaudissements que Charlie Rivel reçut son trophée, en piste, des mains du prince Rainier.
Un clown d’or fut décerné également au grand dresseur de fauves Alfred Court pour honorer l’ensemble de sa brillante carrière. Son grand âge lui interdisant de se déplacer, le prince Rainier lui apporta le trophée à son domicile à Nice, le jour de son 95
ème anniversaire. Le prince lui fit la surprise d’être accompagné du dompteur Fredy Hager, directeur du zoo de Monaco, tenant en laisse un lionceau né en Principauté.
Cette année-là, le jury accorda cinq clowns d’argent.
Le premier fut décerné à Émilien Bouglione, pour son superbe carrousel équestre, Maxi et Mini, composé de six chevaux et de six poneys aux robes assorties. Les Alizés, trapézistes volants français, furent également récompensés et c’est la princesse Grace qui remit le trophée à Jacques Nicolet, le solide porteur de la troupe. Les Hongrois Richter, pour leur audacieuse voltige équestre, les Bulgares Pantakovi, spectaculaires acrobates à la balançoire, et enfin les Polonais du Trio Dymek, pour leur parfaite prestation à la barre russe, complétèrent le palmarès.
Un jury junior avait été constitué autour de la toute jeune et souriante princesse Stéphanie ; il était composé d’enfants récompensés dans un concours de dessins sur le cirque. Comme leurs aînés du grand jury, ils décernèrent leur prix au Trio Dymek. La princesse Stéphanie était déjà dans le droit sillon de son père.
Voici une anecdote qui met l’accent sur les importants moyens mis en œuvre pour engager des attractions de qualité. Les Richter, qui offraient un spectacle le vendredi en matinée au cirque de Noël des Bouglione à la porte de Versailles de Paris, embarquèrent leurs éléphants et leurs chevaux en fin d’après-midi dans deux wagons qui furent rattachés au fameux train bleu accompagnant ainsi les touristes de luxe qui descendaient sur la Côte d’Azur…
Dès sa création, d’illustres directeurs de cirque honorèrent de leur présence le grand festival : Joseph Bouglione et ses quatre fils Firmin, Émilien, Sampion et Joseph Junior, Ferdinando Togni et ses fils Enis et Bruno, Jean Richard, Mustapha Amar et Arnie Arnardo de Norvège, lui offrant ainsi une notoriété immédiate.
Tout au long de cette véritable fête du cirque mondial, le prince Rainier rayonnait d’une joie qu’il sut transmettre à toute sa famille. Le réveillon du jour de l’an se déroula sous le petit chapiteau en présence de la famille princière, de toute la famille Bouglione et du comité d’organisation ; ce fut un moment d’amitié et de convivialité inoubliable!
Réunie autour du maire de Monaco avec l’aide de la famille Bouglione et avec le soutien constant du prince Rainier, répondant ainsi à ses vœux, une petite équipe dévouée avait réussi le pari de créer le premier Festival du Cirque de Monte-Carlo, un événement planétaire qui allait devenir annuel et incontournable pour tous les passionnés.
Ainsi, au fil des années, sous la présidence effective du prince Rainier, aussi bien à la tête du comité d’organisation que du jury, le festival ne cessa d’accueillir les meilleures attractions du cercle enchanté et devint la plus grande manifestation mondiale à la gloire du cirque, à présent, les véritables Jeux olympiques du cirque moderne!
Le festival est aussi le temple de l’exploit et certains resteront gravés dans l’histoire du cirque comme le quadruple saut périlleux au trapèze volant réussi pour la première fois en Europe par le Mexicain Miguel Vasquez le dimanche 4 février 1990 lors du 15
ème festival et salué par une ovation de 10 minutes… mais également par Anna Rodion qui tourna le quadruple saut périlleux à la barre russe, sans aucune protection en 2005, lors du 29ème festival.
La vocation du festival de Monte-Carlo est d’apporter des nouveautés comme le plus stupéfiant « pas de deux » chinois du cirque moderne composé du porteur We Baohua et de la danseuse Wu Zhendan, que nous reverrons pour ce 40
ème anniversaire, selon la volonté de la princesse Stéphanie.
Le prince Rainier, ce prince bâtisseur amoureux du cirque, nous a quittés en 2005 et tout le monde du cirque était en deuil. Il avait su transmettre le témoin à sa fille, la princesse Stéphanie, riche de la même passion, qui conserva la même équipe, dont Urs Pilz, comme directeur artistique.
Cette princesse charmante du cirque sut créer l’événement en imaginant pour le 30
ème anniversaire, comme d’ailleurs pour cette 40ème édition, un best of réunissant une sélection des clowns d’or, d’argent et de bronze.
Comment ne pas être admiratif devant l’investissement et le dévouement de la princesse Stéphanie, avec le soutien inconditionnel du prince Albert II pour la réussite du festival.
Présente du matin au soir, elle assiste à chaque répétition, à chaque représentation, elle est l’âme de cette prestigieuse manifestation et elle a su transmettre sa passion du cirque à sa fille Pauline qui préside le jury du festival New Génération.
Egalement passionnée comme le prince Rainier par les animaux, elle a su franchir tous les obstacles pour sauver de la mort les éléphants Baby et Népal sur lesquels elle veille personnellement dans son domaine de Fontbonne. Quelle belle leçon d’amour pour les animaux !
Souvent copié, mais jamais égalé, le festival du cirque de Monte-Carlo démontrera une nouvelle fois avec cette éclatante 40
ème édition, qu’il est bien l’événement mondial emblématique du cirque et le grand rendez-vous annuel des directeurs, des artistes, des journalistes spécialisés et des amis du cirque venus en force de toute la planète en Principauté de Monaco pour souffler les 40 bougies.
Longue vie au Festival International du Cirque de Monte-Carlo!

Docteur Alain Frère

A la veille du 40ème Anniversaire du Festival international du Cirque de Monte-Carlo, je souhaite rendre un vibrant hommage au Prince Rainier, créateur de cet évènement mondial. J’ai eu la chance d’être a ses cotés pour imaginer le premier Festival en 1974. Que de souvenirs émus dans ma mémoire! Le Prince Rainier avait la passion du cirque et pour son 25 Anniversaire de Règne en 1973, il a souhaité organiser en Principauté une manifestation a la gloire du cirque. C’est ainsi qu’est né le Festival du Cirque de Monte-Carlo. Grâce à l’aide des frères Bouglione qui ont prêté leur chapiteau, mais aussi de la famille d’Enis Togni qui a prêté sa cavalerie.

La Princesse Stéphanie qui a héritée de son père la passion du cirque, continue avec respect et talent la grande tradition du Festival.
Longue vie au Festival International du Cirque de Monte-Carlo!

Docteur Alain Frère
Conseiller artistique du Festival du Cirque depuis 1974

Stacks Image 107125
Stacks Image 107127
Stacks Image 107129
Stacks Image 107131

La Famille Princière.

Stacks Image 107135

Luciano Bello, Stefano Casiraghi, la Princesse Stephanie, le Prince Rainier e Wioris De Rocchi.

Stacks Image 107139

Patrick Hourdequin, René Croesie, Les Alexis Sisters et le Dr Alain Frère.

Stacks Image 107143
Stacks Image 107145

The Flying Cavarettas.

Stacks Image 107149

Jeanette Williams et Elvin Bale.

Stacks Image 107153

L'equipe technique du Festival de Monte-Carlo et le Dr Alain Frère.

Stacks Image 107157

Lucien et Philippe Gruss.

Stacks Image 107161

René Croésie, George Carl et le Dr Alain Frère.

Stacks Image 107165

Yuri Kuklachev

Stacks Image 107170

Li Liping et le Dr Alain Frère.

Stacks Image 107174

La Princesse Grace et le Prince Rainier avec les Clowns Miletti.

Stacks Image 107178

Moira Orfei et Fredy Knie Sr.

Stacks Image 107182
Stacks Image 107184
Stacks Image 107186

Nando Orfei et Pierino.

Stacks Image 107190

Pierino

Stacks Image 107194

Oleg Popov

Stacks Image 107198

Roby Gasser

Stacks Image 107202

Le Dr Alain Frère, Carlos Savadra, Violette Medrano, Raoul Gibault et Susan Lacey.

Stacks Image 107206

Joseph Bouglione et son petit fils Alexandre.

Stacks Image 107211

Jean Marais et la Troupe Richter.

Stacks Image 107215

Yasmine Smart et Sergio.

Stacks Image 107219

Famille Zamperla

Stacks Image 107223

Liana et Rinaldo Orfei.

Stacks Image 107227

Elvin Bale et Alexis Gruss Sr.

Stacks Image 107231

Famille Louis Knie et Famille Enis Togni.

Stacks Image 107235

Famille Enis Togni

Stacks Image 107239

Fredy Knie Sr

Stacks Image 107243

Mary Chipperfield

Stacks Image 107247

Tito Gaonas (Troupe Flying Gaonas).

Stacks Image 107251
Stacks Image 107253

Yasmine Smart

Stacks Image 107257
Stacks Image 107259

Massimiliano Nones
(1987)

Stacks Image 107263

Moira Orfei et David Larible.
(1988)

Stacks Image 107267
Stacks Image 107269

Famiglia Casartelli

Stacks Image 107273

Moira Orfei, Walter Nones et Jean Richard (à droite).

Stacks Image 106905

Le Festival International du Cirque de Monte-Carlo a été créé en 1974 par S.A.S. Le Prince Rainier III de Monaco (1923-2005) pour promouvoir les arts du cirque pour lequel il avait une immense passion. Le premier festival a eu lieu en 1974 sous le grand chapiteau du cirque Bouglione , installé sur ce qui était alors l'Esplanade de Fontvieille. Dans la préface qu'il écrivit pour le premier programme, le Prince Rainier a déclaré: «Ce Festival International du Cirque a été créé pour toute la communauté du cirque, cette famille de gens sous-estimée, de sorte que vous, spectateurs attentifs a leurs efforts et a leur travail, vous puissiez mieux les connaître, et mieux les célébrer. "C'était le premier festival du cirque jamais présenté dans le monde occidental. Pendant le Festival, une sélection de quelques uns des meilleurs numéros de cirque sont présentés deux fois à un public payant et un jury de professionnels, des journalistes et des spécialistes, présidé jusqu'en 2005 par le regretté Prince Rainier III, et depuis 2006, par sa fille, SAS Princesse Stéphanie de Monaco. Le jury décerne clowns d'or et d'Argent, et depuis 2002, également de bronze, sous la forme de statuettes sculptées par Paule Malé. D'autres prix et trophées sont attribués par la Ville de Monaco, et diverses sociétés, les organisations de presse, les associations et les particuliers. Le Festival présente environ 25 attractions par an, dans deux spectacles différents. Les prix sont décernés lors du Gala de clôture en présence du Prince de Monaco, sa famille et ses invités. Traditionnellement, le prince assiste aussi à toutes les performances de sélection. Les Clowns d'or sont devenus l'équivalent d'un Oscar pour le monde du cirque. En 1974 un clown d'or a été attribué à deux légendes de la piste, Alfred Court et Charlie Rivel. En 1975, le Festival a été présenté sous le chapiteau du cirque italien, Nando, Liana e Rinaldo Orfei, et de 1975 à 1994, sous le grand chapiteau d'un autre grand cirque italien, Americano Togni. Depuis 1995, le festival déroule sous une grande structure de cirque sédentaire, installée en permanence dans ce qui est maintenant le quartier Fontvieille à Monaco. En 2006, le Festival a organisé un hommage exceptionnel au Prince Rainier III de Monaco (décédé l'année précédente), avec un spectacle de cinq heures qui a rassemblé le plus grand nombre d'artistes vainqueurs de Clown d'or et d'argent d'argent (certains d'entre eux se produisant ensemble, comme les jongleurs Kris Kremo et Anthony Gatto, ou Oleg Izossimov avec la troupe Rodion. Le Festival International du Cirque de Monte-Carlo a lieu chaque année à la mi-Janvier. Présidé par S.A.S. La Princesse Stéphanie de Monaco, il reste aujourd'hui, sans aucun doute, la plus importante et la plus prestigieuse manifestation dans le monde, et il est devenu le rendez-vous annuel du cirque mondial.

Stacks Image 106850
Stacks Image 107279