Stacks Image 179217

Bienvenue

Stacks Image 15407
N'OUBLIEZ PAS DE CONSULTER L'AGENDA DU DR ALAIN FRÉRE!

Pour faciliter vos recherches sur le site:

Stacks Image 179325

L'EXPO DE L'ÉTÉ 2019

Stacks Image 179414

Hommage du Dr Frère à son ami, Emilien Bouglione.

 
Le Dr Frère a rédigé la Préface du nouveau livre de Pascaline Kromicheff et rend un vibrant hommage à Emilien Bouglione.

J’exprime ma plus vive gratitude et toutes mes félicitations à la brillante journaliste Pascaline Kromicheff, pour la qualité de ce livre qui met parfaitement en lumière la vie hors du commun et tout le talent de mon ami Emilien Buffalo Bill Bouglione.
Ce deuxième prénom a été choisi spécialement par ses parents, Joseph et Rosa Bouglione, en souvenir du légendaire Colonel William Frederick Cody, dit Buffalo Bill.
C’est son grand-père, Sampion Sénior, et ses quatre fils, Alexandre, Joseph, Sampion et Firmin, qui eurent l’idée géniale de le faire revivre, en 1926, avec leur cirque : « Le Stade du Capitaine Buffalo Bill », qui connut un immense succès et leur permit de racheter, en 1934, le Cirque d’Hiver.
De très nombreux spectateurs pensaient que Buffalo Bill était de retour, alors que le célèbre personnage était décédé en 1917.
Emilien, en parfait enfant de la balle, fut élevé avec rigueur au cirque, et il s’appliqua, dans la vie laborieuse du chapiteau, dans toutes les disciplines du « cercle enchanté ».
Il a toujours eu une véritable passion pour les chevaux.
Dans le sillon de son oncle Sampion, il avait le devoir de présenter la cavalerie familiale.
C’est d’ailleurs avec la présentation de sa cavalerie en liberté et son fameux numéro, « Maxi-Mini » qu’il obtint, en 1974, un Clown d’Argent au 1
er Festival du Cirque de Monte-Carlo, imaginé par Le Prince Rainier III.
Ce fabuleux numéro « Maxi-Mini » comptait six chevaux et six poneys, tous assortis, et particulièrement choisis en fonction de la couleur de leur robe.
Emilien aura été un véritable artiste jusqu’au bout des ongles !
Il savait mettre en valeur tous ses talents d’écuyer, mais aussi d’acrobate à cheval et tout particulièrement dans la présentation de la « Poste », se tenant debout, un pied sur chacune de ses deux montures, en faisant passer ses superbes chevaux entre ses jambes, attrapant la bride, pour au final les tenir en force et les faire tourner magnifiquement autour de la piste.
Cet exploit était toujours présenté de façon spectaculaire, car il avait le don et le savoir-faire pour mettre toutes ses présentations en valeur.
En grand artiste, il savait parfaitement vendre son numéro.
Sa deuxième passion était l’amour de la musique américaine, dont il connaissait tous les interprètes.
Sa parfaite oreille lui permettait de choisir à merveille toutes les musiques de ses numéros.
Ce bel écuyer était un grand séducteur et faisait l’admiration de la gente féminine.
Toujours respectueux de sa famille, de son épouse, sa chère Christiane belle et élégante, aussi bien en piste qu’à la ville.
Emilien et Christiane ont eu quatre enfants, deux garçons, Joseph et Sampion, deux filles, Régina et Odette, qui sont de superbes artistes, et des petits-enfants très doués, qui, tous, s’appliquent et s’impliquent, chaque année avec talent, dans tous les spectacles du Cirque d’Hiver.
Tous les jours, Emilien a rendu visite à sa chère maman, l’adorable Rosa Bouglione, qui s’est éteinte à 107 ans.
Il l’a accompagnée avec amour jusqu’à son dernier souffle et j’en ai été le témoin privilégié.
Emilien Bouglione, ce grand directeur et artiste, véritable ambassadeur de sa famille et du cirque traditionnel avec les animaux, si cher à S.A.S. La Princesse Stéphanie de Monaco, a certes beaucoup de talent, mais il a le plus beau, le talent du cœur!

Docteur Alain Frère Maire de Tourrette-Levens Vice-Président de la Métropole de Nice-Côte d’Azur Chargé des Arts et de la Culture Conseiller Artistique du Festival International du Cirque de Monte-Carlo

Stacks Image 179375
Stacks Image 179377
Stacks Image 179381

Deux années de travail auront été nécessaires à l’élaboration de ce livre très particulier sur la vie d’Émilien Bouglione. Ce dernier m’a prêté des centaines de photos afin que je les numérise et au fil de nos rencontres, j’ai noté de nombreuses anecdotes qu’il aime à raconter. La forme d’un abécédaire s’est peu à peu imposée et c’est par thématiques que le livre se présente, par ordre alphabétique. Au final, c’est un dictionnaire très personnel de cette personnalité éminente du monde du cirque, avec des témoignages parfois amusants, parfois étonnants, parfois émouvants... Au cirque, on ne triche pas et dans ce livre non plus. Émilien s’y dévoile à cœur ouvert, il parle de sa famille, de ses rencontres, de ses amis, du cirque… Plus de 400 photos issues de ses collections personnelles viennent illustrer les propos du Prince du Cirque.

Emilien Bouglione, Prince du Cirque!
par Pascaline Kromicheff
En commande sur
www.delavoixauchapitre.com
ou mail pascaline.ecrivain@gmail.com.

Extrait ou Emilien Bouglione rend hommage au Dr Frère.

  • Extrait Livre sur Emilien Bouglione

Expo de l'été 2019

LES ARTS FONT LEUR CIRQUE

Tourrette-Levens
Espace Chubac

Entrée libre

Tous les plus grands artistes
ont choisi le cirque pour thème.

Sculptures - Bronzes - Gravures
Porcelaines - Tableaux - Affiches

Article sur le Dr Alain Frère réalisé par Gilles Garin
paru sur le magasine Couleur Cirque de mars 2019.

  • Couleur Cirque

  • Couleur Cirque

Articles paru dans la Presse Italienne:
Il Popolo
Settimanale della Diocesi di Tortona,
Sette Giorni a Tortona
Settimanale di attualità.

  • Il Popolo

  • Sette Giorni a Tortona

Article de Jean-Marc Trichard
sur le Musée du Cirque du Dr Alain Frère
paru le mois d’octobre 2018 sur CircusZeitung.

MUSEE DU CIRQUE
LE CERCLE ENCHANTE D’ALAIN FRÈRE


« Mon musée est pour moi plus qu’un musée. C’est un sanctuaire qui abrite des reliques ». Pour ceux qui ont la chance de connaître le Dr Alain Frère, il n’est pas surprenant de l’entendre utiliser un vocabulaire religieux pour décrire son amour passionnel pour le Cirque, un amour qui remonte à loin.

LA NAISSANCE D’UNE PASSION
Même si le Dr Frère a toujours aimé le cirque, un évènement particulier va révéler sa passion.
C’est en 1946, à l’âge de 11 ans qu’Alain Frère entre pour la première fois sous un chapiteau à MONTCEAU-LES-MINES en Bourgogne. C’est sous le chapiteau du célèbre Cirque BOUGLIONE où la mère et la grand-mère du petit Alain ont la bonne idée de l’emmener assister à une représentation. Il fait chaud, très chaud. Le personnel relève la bâche autour du chapiteau. Un violent orage survient pendant la représentation et une bourrasque détruira le chapiteau. C’était l’une des deux seules fois où les BOUGLIONE subiront une telle avarie en des décennies de tournées.
Quand on songe qu’Alain Frère est devenu ensuite un ami intime des BOUGLIONE et qu’à la même représentation, Rolf KNIE Senior était venu voir sa future épouse CAROLI qui travaillait dans la piste, comment ne pas voir un signe du destin pour le jeune Alain ? Le cirque est devenu quelque chose de mystique pour ce croyant et pratiquant.

LE FESTIVAL DU CIRQUE DE MONTE-CARLO
Alors qu’il est interne en médecine, Le Dr Frère est remarqué pour sa passion pour le cirque. Le Prince RAINIER souhaite créer un festival de cirque. Alain Frère sera mis en contact avec lui par l’intermédiaire du Docteur PASTOR et de Jean-Louis MEDECIN, alors maire de MONACO.
Depuis 1974, il ne cessera de se dévouer bénévolement pour cette manifestions dont on connait le succès planétaire.
La première année, ce sera sous le chapiteau des BOUGLIONE, puis celui des ORFEI, puis ce fut le choix du grand chapiteau du Circo Americano des TOGNI, cirque qui possédait alors 25 éléphants et 80 chevaux. Le succès continuant, le Prince RAINIER voulut son propre chapiteau de 50 mètres de diamètre et pouvant accueillir 4000 spectateurs. Fontvieille étant pris sur la mer, les conseils du Docteur Frère furent précieux pour le dimensionnement de la ménagerie en particulier.
Dr Frère : « Au début, nous sélectionnions les numéros avec le Prince RAINIER.
Aujourd’hui, grâce à l’impulsion de la Princesse Stéphanie, le Festival poursuit sa route. Elle y est très attachée et le considère comme « sacré et protégé ». Elle s’y investit sans compter tous les jours de 9H à 2H du matin et est actuellement secondée par Urs PILZ comme Directeur artistique qui parcourt le monde pour découvrir les meilleurs numéros. »

A 83 ans, le Docteur Frère continue à animer les 3 conférences de presse pour le Festival et y reste présent durant les 15 jours de la manifestation. Tous les artistes, tous les dirigeants de cirque le connaissent.
Il est également invité dans de nombreux jurys de festivals : LATINA, DOMONT, TOURS, en Israël, etc. Il a reçu en 2018 le Prix de l’ECA (European Circus Association) pour son bénévolat en faveur du cirque.
« Mais je ne peux pas accepter toutes les invitations en raison de mes obligations, car je suis le Maire de TOURRETTE- LEVENS, ville de 5000 habitants, depuis 1983. J’y ai créé 3 musées, entièrement gratuits pour le public. Mon école de Cirque compte aujourd’hui 80 élèves. Elle est animée par Corinne EDON, la fille de Gérard EDON. Pendant 24 ans, j’ai aussi été Vice-Président du Conseil Général chargé des affaires culturelles du département des Alpes Maritimes. »

LE DEBUT DE LA COLLECTION :
« A la fin des années 60, je suis allé à Paris chez le galeriste PROUTE afin d’y chercher des documents. Là, j’ai eu la chance de rencontrer Monsieur PROUTE en personne. Il m’a demandé ce que je recherchais. L’année suivante, il m’a ouvert un grand classeur avec des affiche originales de 1850 : Cirque Napoléon, Cirque de l’Impératrice... Pendant 2 ans, je lui ai acheté régulièrement des affiches. »
Mais le musée abrite bien d’autres trésors.

LE MUSEE
Le musée du cirque du Dr Alain Frère est exposé sur 180 m2 dans sa résidence personnelle. Il abrite plus de 150 costumes, des instruments de musique, des accessoires, des livres, des affiches, des programmes, les faïences et des bronzes mais aussi de multiples objets offerts par les plus grands artistes (FRATELLINI, NIKOULINE, NOCK, LARIBLE…). Ce sont souvent les enfants des artistes qui offrent les costumes et les objets ayant appartenu à leurs parents. Les plus jeunes générations d’artistes regardent mon site sur internet et demandent à leurs parents de me remettre leurs anciens costumes. J’ai par exemple les costumes des plus grands dompteurs (Alfred COURT, Günther GEBEL WILLIAMS, Martin LACEY Jr, Flavio TOGNI, …)

Ces objets ont été recueillis surtout après 1974 avec la création de la « Fondation du Festival ».
« Mon objectif est que ces pièces soient montrées au public. J’en prête d’ailleurs au Musée du Cirque de VATAN, qui expose 30 costumes. D’autres sont exposés à VALENCE D’AGEN et d’autres encore à BOURGOIN JAILLEU ou encore à l’exposition BUFFALO BILL de VILLENEUVE LOUBET. Les trois quarts des pièces exposées au GRIMALDI FORUM à MONACO, la plus grande exposition sur le cirque, sont issues de ma collection. Je suis heureux et fier de prêter ces pièces à d’autres musées ou des expositions.
Des collectionneurs m’ont aussi légué leur collection comme le journaliste Pierre BARRET qui m’a légué toute sa collection de tableaux, d’affiches de programmes, ou Robert VASSEUR l’ancien Directeur de PINDER.
J’ai démarré le musée il y a 40 ans. Je ne peux pas dire que j’ai un objet préféré, mais j’ai une petite tendresse pour 2 objets : la peau naturalisée de la panthère Douchka (de mon ami Alfred COURT), qui a été tuée en 1939 au Madison Square Garden, et le costume de GROCK.
Je ne reçois que des gens de cirque ou des amis du cirque pour les visites.
Le dernier don est le costume de Darix et de Fumagalli complets que j’ai reçus à Noël. La plus grande richesse du Musée sont les costumes et des affiches originales du 19
ème siècle. J’ai par exemple toutes les affiches de Barnum en France.
Difficile de dire combien j’ai d’objets mais tout est classé : les programmes et les affiches. J’ai des milliers de programmes. J’ai des affiches uniques : en particulier la gravure originale d’HOSTER représentant Léotard au trapèze volant au Cirque Napoléon. »

ET APRES ?
« J’ai 83 ans. J’ai été l’ami des plus grands du Cirque : Joseph BOUGLIONE, Alfred COURT, Fredy et Rolf KNIE, Mustapha AMAR, Violette et Jérôme MEDRANO. Après moi, je souhaite que ma fille et mes petits-enfants poursuivent mon action avec le musée».
Article de Jean-Marc TRICHARD (interview du 10/08/2018 à Tourrette-Levens)

L'Amour du Cirque
Portrait de passionnés par Yvon Kervinio

Stacks Image 179227
Stacks Image 179361

Un immense merci au talentueux Yvon Kervinio de me placer
en première page de couverture de son livre "L’Amour du Cirque".
Mais rassurez-vous, le Dr Alain FRERE ouvre grand les yeux
pour défendre le cirque traditionnel avec les animaux!

Le Cirque Moderne

Le cirque moderne est né à Londres par un beau matin du printemps 1770. Il a été créé par l'écuyer Philip Astley dans un champ proche du pont Westminster. Ce jeune sergent, sorti de la guerre de Sept ans et reconverti dans la voltige équestre, inventât alors la fameuse piste ronde de 13 mètres caractéristique des chapiteaux, et toujours d'actualité. Le simple spectacle équestre lui paraissant monotone, il eut l'idée d'y incorporer des saltimbanques (acrobates, équilibristes, jongleurs et dresseurs). Ainsi, le cirque moderne était né. En effet, le cirque est bien né à cheval.

Stacks Image 408
Stacks Image 411

Depuis ma tendre enfance, je suis passionné par ce spectacle et dés l'âge de 4 ans, je transformais mes soldats de plomb en artistes de cirque. En ce temps-là, il n'y avait pas d'école de cirque, je me suis donc contenté de rester un amateur passionné. A chaque fois qu'un cirque passait dans le village, on pouvait difficilement m'écarter du champ de foire!

Stacks Image 415

Toutefois, je ne regrette pas d'avoir eu également la passion da la médecine et d'avoir été pendant 32 ans généraliste. Le hasard faisant bien les choses, j'ai été le médecin des gens du voyage, d'artistes comme Alfred Court, célèbre dompteur, et de grandes familles du cirque mondial comme les Bouglione, les Medrano et les Gruss.

Stacks Image 421
Stacks Image 424

J'ai eu la grande chance de pouvoir accompagner le Prince Rainier III en 1974 et participer à la création du premier Festival du Cirque de Monte-Carlo. Je devins alors membre du comité d'organisation, en tant que conseiller artistique, du plus grand festival de cirque du monde… et le rêve devint réalité.

Stacks Image 428
Stacks Image 435

"Tant qu'il y aura des enfants, le cirque existera. Et ne sommes-nous pas tous de grands enfants? Car, vraiment, en ce qui me concerne, le cirque restera toujours enchanté."

Dr. Alain Frère
Tourrette-Levens, le 26 mai 2011

Stacks Image 456
Mes Chers Amis Artistes,

J’adresse mes plus vives félicitations a Monsieur Giovanni Lagorio pour son talent et pour son dévouement pour mon site, à travers sa passion du cirque. Sachez profiter de son experience et faites lui confiance pour vos sites web.

My dear Friends Artists and everyone,

I congratulate Mr Giovanni Lagorio for his talent and dedication to my site through his passion for the circus. Take advantage of his experience and trust him for your websites.

Dr Alain Frère

Stacks Image 179186

N'hesitez pas à mettre un petit like!

Ou partager cette page web!